Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Livres’ Category

87570907_oLa vie de Rose Edelstein est complètement chamboulée lorsque le jour de ses 9 ans elle mange un gâteau au citron préparée par sa mère. Ce n’est pas le premier gâteau qu’elle mange mais cette journée-là tout change. Rose est plongé dans un univers d’émotions. En réalité, elle ressent l’émotion éprouvée par sa mère lors de la confection du gâteau. Elle perçoit le désespoir et par la suite tout les émotions vécues par sa mère. Il en va de même pour toute la nourriture qu’elle mange peu importe qui l’a confectionnée Bien sûr, Rose ne dévoile qu’à peu de personnes son mystérieux don. Il est toutefois difficile pour elle de vivre ces rafales d’émotion sur lesquelles elle n’a pas de pouvoir. Elle recherche l’anonymat gustatif, donc la cuisine industrielle fade, unie, plate.

Dans sa drôle de famille, Rose n’est pas la seule à vivre avec un don étrange. D’autres ont un odorat très développé et certains se fondent littéralement dans le décor pour disparaître.

Le résumé de ce roman peut vous semblez étrange, oui bien sûr. À t’on jamais vu quelqu’un affublé d’un tel pourvoir ou d’une telle tare?. Ce n’est évidemment qu’un prétexte qui permet à l’auteur de creuser les états d’âmes et réactions de Rose à différents âges de la vie (9, 12, 17 et 22 ans),  afin d’observer comment cette jeune fille arrive à saisir l’essence des gens qui partagent sa vie. Elle jette sur ses semblables un œil critique, désabusé ou émerveillé selon les situations et les gens mis sur sa route.

Un récit particulier, plein de finesse et parfumé de tristesse.

La singulière tristesse du gâteau au citron, Aimee Bender, éd. de l’Olivier, 2013, c2010, 343 p.

Read Full Post »

crimes-von-schirachQue ce soit dans « Les pommes » où le personnage principal est poussé à bout par la hargne de sa femme. Dans « Le violoncelle » où l’amour filial entre une sœur et un frère est poussée dans ses derniers retranchements ou encore dans « L’éthiopien » où le désespoir conduit un homme dans le fond du baril. Peu importe parmi les 11 nouvelles de ce recueil, celle dont je choisirais de vous parler, elles sont toutes plus bouleversantes les unes que les autres. D’autant plus quand on sait qu’elles sont véridiques. En effet, son auteur Ferdinand von Schirach est avocat de la défense au barreau de Berlin. Il a choisi de nous raconter onze histoires criminelles tirées de son quotidien.

Cela pourrait être « ordinaire » ou encore « macabre », pas du tout. Grâce à la force de sa prose qui nous détaille les faits sans détour mais aussi avec la grande humanité dont il fait preuve face à la misère de notre monde. Un grand livre. Un coup de cœur de mes lectures estivales!

Crimes, Ferdinand von Schirach , éd. Gallimard, c2009, 2011, 215 p.

Read Full Post »

la premiere chose Dans un petit village de France, un soir, Scarlett Johansson frappe à la porte d’Arthur Dreyfuss, un garagiste. Une rencontre improbable, un amour impossible? Grégoire Delacourt explore le rejet, l’abandon, la beauté, la solitude dans un roman d’amour tout simple, court où un malentendu peut devenir un drame…

Grégoire Delacourt nous avait donné L’écrivain de la famille et La liste de mes envies, celui-ci moins achevé m’a laissé un peu sur ma faim.

 

 

 

La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt, éd. J.-C Lattès, c2013, 258

 

 

 

 

 

Read Full Post »

la lettre qui allait changer le destinAu départ, une histoire toute simple, toute banale. Un homme à la retraite, Harold Fry reçoit une lettre. Un mot d’unee ancienne collègue de travail qu’il n’a plus revu depuis 20 ans. Elle lui apprend qu’elle est malade. C’est en quelque sorte une lettre d’adieu. Harold décide de lui répondre aussitôt et d’aller tout de suite poster la lettre. Sur un coup de tête il décide d’aller lui porter en main propre mais pour la rejoindre, il décide de marcher. Une traversée de l’Angleterre du sud au nord, près de 1000 km de marche!

Chemin faisant, Harold revit  en pensées son passé, revient sur des épisodes tristes de sa vie, des erreurs qu’il a commises, des événements qui l’ont marqués. Il pense à sa femme, Maureen qu’il a abandonné sans trop d’explications. Bref, ce voyage devient initiatique. Il a l’impression de revivre, d’avoir enfin trouvé un but à sa vie.

J’ai adoré ce roman. Je suis passée par toute une gamme d’émotions. Harold tout au long de son parcours fait des rencontres étonnantes. On l’accompagne dans ce périple où personne ne sortira indemne. Vraiment une réussite, un bonheur de lecture!

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi…. , Rachel Joyce, XO éditions, c2012, 363 p.

Read Full Post »

il-pleuvait-des-oiseaux-178184-250-400Une photographe est à la recherche d’un survivant des Grands feux qui ont ravagé le nord de l’Ontario au début du xxe siècle. Elle le croit réfugié au cœur de la forêt! Hélas, elle arrive trop tard. Cependant, elle y fait la connaissance de Tom, Charlie et Marie-Desneige. Trois octogénaires épris de liberté, vivants en ermites dans cette forêt majestueuse. Les trois vieux développeront une amitié sincère avec la photographe, surnommée « Ange-Aimée ». Chacun y pansent ses plaies et laissent la vie prendre tout son sens dans les petits gestes du quotidiens et l’effort que demande la survie en forêt avec des moyens rudimentaires.

Ce livre, je me promettais depuis longtemps de le lire. Le combat des livres à Radio-Canada m’a décidé. Jocelyne Saucier maîtrise l’art de raconter. Son écriture est lumineuse. Elle nous offre un voyage dans l’âme de ses personnages marginaux et attachants!

Il pleuvait des oiseaux, Jocelyne Saucier, éd. XYZ, 2011, 179 p.

Read Full Post »

aminata

1745, Bayo, Afrique.

Aminata Diallo n’est qu’une enfant lorsqu’elle et d’autres personnes de son village sont kidnappées quelque part en Afrique. Aminata Diallo fille de Mamadou et de Sira. Emportée de l’autre côté de l’océan avec des milliers d’autres noirs, elle sera vendue comme esclave dans le sud des États-Unis. (Les treize colonies à cette époque).

C’est son destin d’esclave qu’Aminata nous raconte. Sa vie de femme aussi. Sa grande intelligence et sa vivacité seront vite remarquées. Elle sera donc éduquée, bien plus éduquée que la plupart des gens de son époque, noirs et blancs confondus. Éduquée oui, mais trahie aussi de multiples fois…

C’est le pan d’une époque que Lawrence Hill retrace ici pour nous. La déportation massive de ce peuple déraciné, par des blancs avides de pouvoirs et insensibles à l’humanité. L’auteur relate avec sensibilité à travers le récit d’Aminata le combat sans relâche, le combat d’une vie pour la liberté.

Ce livre a gagné cette année le Combat des livres à la radio de Radio-Canada. Pour les amateurs de saga historique.

Aminata, Lawrence Hill, éd. Pleine Lune, 2011, c2007, 565 p.

Read Full Post »

Chapardeuse

Lucy est une jeune bibliothécaire dans une ville obscure du Middle West américain. Elle est responsable du secteur jeunesse de la bibliothèque municipale. Au fil du temps elle s’est prise d’affection pour un jeune garçon de 10 ans, Ian, passionné de lecture.

Ian appartient à une famille de chrétiens fondamentalistes. Il n’a donc pas le droit de lire ce qu’il veut, du moins, d’après sa mère. Elle a fournit une liste des livres qu’il ne peut emprunter à la bibliothèque. Sur cette liste, Harry Potter….De plus, comme sa famille le soupçonne d’être gay, Ian doit fréquenter un camp de fin de semaine avec le pasteur Bob, chargé de ramener les « brebis » égarées dans le droit chemin.

Après s’être enfui de chez-lui, Ian part avec Lucy pour un road trip remontant vers le nord des Usa. Lucy l’a-t-elle enlevé? Pas vraiment!

À travers ce récit, l’auteur nous démontre le pouvoir de la lecture comme outil de liberté et de connaissance. L’auteur veut faire la démonstration du pouvoir des mots. Parfois les livres peuvent sauver des vies!

J’ai vraiment aimé ce roman. Les livres qui parlent de livres et de littérature, j’adore. Lucy qui refuse de dénigrer la famille de Ian à ses yeux, espère qu’il prendra conscience de lui-même du milieu auquel il appartient et pourra un jour s’en affranchir.

Pour les amoureux des livres et de la lecture!

Chapardeuse, Rebecca Makkai, éd. Gallimard, 2012, 367 p.

Read Full Post »

Older Posts »