Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘polars scandinaves’

Uppsala, 2002.  Un cadavre est retrouvé dans la neige. Petit-John, un ancien délinquant, chômeur, est assassiné. Issu d’un milieu modeste, Petit-John, spécialiste des poissons tropicaux, exerçait sa passion avec l’aide de son fils Justus. Le frère de Petit-John, Lennart ne fait nullement confiance à la police et est bien décidé à trouver le coupable et venger son frère.

L’enquête est mené par Ola Haver. Ann Lindell étant en congé de maternité. Malgré cela, elle trouvera le moyen de participer à l’enquête, lasse d’être inactive depuis 1 an.

Encore une fois l’auteur nous brosse un tableau de la société suédoise. Nous fait la démonstration que les problèmes sociaux existent « même » en Suède. Il continue aussi son incursion dans la vie privée de ses personnages récurrents. Tout n’est pas rose dans la famille de Ola Haver et Ann ne vit pas toujours bien son nouveau rôle de mère monoparentale. Avec ce troisième titre, l’auteur maîtrise de plus en plus son art et approfondie la psychologie de ses protagonistes. Consulter l’avis de Paul Arre et trouver des informations supplémentaires sur les titres à venir de cet auteur.

La princesse du Burundi, Kjell Eriksson, Éd. Gaïa, 2009, c2002, 349 p.

Read Full Post »

Uppsala, 2001. Une jeune femme et sa petite fille de 6 ans sont fauchées par un automobiliste sur le bord d’une route non loin de chez elles. Quelques jours plus tard le mari de cette femme est retrouvé mort dans sa voiture. Tout semble tendre vers le suicide. La police croit qu’après avoir tué sa femme et sa fille, Sven-Erik Cederen s’est donné la mort. Pas aussi simple que ça! Un autre meurtre est commis, les événements se précipitent….

L’enquête s’oriente vers la société pharmaceutique dans laquelle Sven-Erik Cederen détenait des parts. La police pense à une magouille financière, à des expériences illégales sur les animaux??… Ann n’est pas au bout de ses peines!. Parallèlement à cela, Ann vit des événements difficiles dans sa vie personnelle, qui dans ce récit prennent beaucoup de place.

J’ai beaucoup aimé cette deuxième aventure de l’inspecteur Ann Lindell traduite en français. (La troisième de la série, le no 1 n’étant pas encore traduit.) J’ai déja commenté le précédent dans une chronique antérieure. (La terre peut bien se fissurer). L’enquête est beaucoup mieux ficelée que le précédent. J’ai très hâte de lire la suite, qui est déjà disponible, je vous reviens là-dessus sous peu….

Le cercueil de pierre de Kjell Eriksson, Gaïa, 2008, c2001, 359 p.

Read Full Post »

Uppsala, Suède. 1999. Tore Svensson, tout juste sorti de cure de désintoxication, reprend contact avec sa soeur Mari, qui vit à la campagne. Il tente tant bien que mal de refaire sa vie. Sa conjointe, junkie elle-même l’a quitté, leur fils Chris a été placé en famille d’accueil. Tore veut se prendre en main afin de récupérer sa compagne et leur fils. Tout cela est bien mal parti. Tore ne fait que s’enfoncer. Il s’isole de plus en plus. Lui qui n’a jamais été violent, en devient à détester tous ceux qui sont « responsables » (à son avis) de la perte de sa femme et de son fils. Très vite, Tore s’enfonce dans une spirale de violence où il est vite dépassé par les événements. Le désespoir et la vengeance deviennent son leitmotiv.

Très rapidement dans le roman, le lecteur sait que Tore commet des meurtres.  D’un côté, il y a Tore et de l’autre la police criminelle d’Uppsala, et la talentueuse inspectrice Ann Lindell, qui cherche à arrêter ces meurtres…

Ce roman aborde de façon intime la vie des principaux personnages.  Tore et son profond désespoir qui le mène à poser des actes irréversibles. Ann, qui malgré son travail stimulant est profondément seule…

Quelques petites longueurs. L’auteur qui aborde l’action syndicaliste de certains personnages secondaires  du roman qui m’ont semblés un peu parachuté… Si non, un bon polar suédois. Les aventures de l’inspectrice Lindell sont à suivre…

La terre peut bien se fissurer de Kjell Eriksson, Gaïa, 2006, c2000,  341 p.

Read Full Post »

Misterioso de Arne Dahl

Stockholm, milieu des années 90. Paul Hjelm, policier, agit de façon inconsidéré lorque qu’il intervient dans une prise d’otage sans attendre le groupe d’intervention spécialisé. Il est blâmé, car son « geste » spontané aurait pu mal tourné! Il se retrouve donc au chômage pour une période indéterminée. C’est à ce moment qu’il est « invité » à faire partie d’un groupe spécial d’enquête (le groupe A) nouvellement formé, qui vise à arrêter un tueur en série. Paul rejoint 5 autres collègues, venus de tous les coins de la Suède pour former ce groupe spécial. Commence alors une chasse à l’homme et aux indices qui mettra à profit les différentes qualités de chacun de ses membres.

Ce roman est le premier d’une série, mettant en vedette ce groupe A. On y voit la prémice de quelque chose d’intéressant. Dans celui-ci, on ne fait que découvrir les personnages du groupe, plus particulièrement Paul Hjelm, qu’on suivra de plus près. Ce récit est fortement axé sur les procédures policières. On y voit de très près, le fonctionnement à l’interne du groupe. Pour un premier roman, c’est un bon début. J’ai hâte de voir les suivants. Le deuxième est d’ailleurs sorti dernièrement. À suivre…

Si vous voulez en savoir plus et du même coup avoir une autre opinion. Allez sur le blog Dum spiro lego, un blog très bien, spécialisé sur les polars suédois. http://polarpolaire.blogspot.com/2009/10/misterioso-du-sang-sur-le-piano.html

Bonne lecture!

Read Full Post »

les cafards

Voici la suite des aventures de l’inspecteur Harry Hole (deuxième enquête), qui cette fois-ci se retrouve en Thaïlande, plus précisément à Bangkok. En fait, comme lecteur on comprend très vite que les « supérieurs » de Harry l’envoie en renfort pour supporter la police thaïlandaise, mais qu’ils comptent sur son « incompétence » et son « problème d’alcool » pour ne pas faire de découvertes trop compromettantes pour le gouvernement norvégien. En un mot d’étouffer l’affaire.  L’ambassadeur de Norvège en Thaîlande a été retrouvé assassiner dans un lupanar,  il était l’ami du Premier ministre norvégien, on doit éviter le scandale politique.

C »est sans compter sur l’acharnement de Harry Hole, qui découvrira tout ce qu’on ne veut pas qu’il découvre et même plus…

Encore une fois, ce roman se déroule presque entièrement hors de la Norvège. On découvre la Thaïlande de la fin des années 90. Corrompue, au prise avec le tourisme sexuel, la mafia, les fumeries l’opium…prise entre les traditions ancestrales et la modernité.

J’aime beaucoup le personnage de Harry Hole. Il est « imparfait ». Il me rappelle un peu Harry Bosch, le personnage fétiche de Michael Connelly. Il a sa propre morale, sa vision de la justice. Cela en fait un personnage attachant, humain quoi!

Read Full Post »

heure troubleÖland, île de Suède. Jens, 6 ans, le fils de Julia a disparu depuis 20 ans. La police croit qu’il s’est noyé.  Il était sous la garde de ses grands-parents lors de sa disparition. Son grand-père, Gerlof, n’a jamais cru que Jens s’était noyé. Un matin, Gerlof reçoit par la poste,  une petite sandale a tout point identique à celle que portait Jens le jour de sa disparition. Il n’en faut pas plus pour Gerlof  mène sa propre enquête aidé de quelques amis et de Julia.

J’ai beaucoup aimé ce suspense. Malgré un départ un peu lent, le récit m’a captivée quand les évènements se précipitent tout à coup… La visite d’une maison abandonnée en pleine nuit, m’a donnée de petites sueurs froides!!.. La construction est intéressante. L’auteur fait de fréquents retours en arrière pour nous permettre de suivre le personnage qu’on soupçonne d’être responsable de la disparition de l’enfant. Le dénouement plutôt inattendu est réussi!

Read Full Post »

tempsIslande.  Einar, journaliste « exilé » dans une petite ville du nord de l’Irlande est témoin des troubles et changements sociaux qui affectent ce pays. Corruption, drogue, mondialisation, politque autant d’événements dont il est un témoin attentif.

Dès son arrivée en fonction, une vieille dame lui téléphone pour dire que la mort de sa fille n’a rien d’accidentelle, une adolescente se suicide, un jeune acteur prometteur disparaît….Il n’en faut pas plus à Einar pour mener son enquête….

Arni Thorarinsson est journaliste islandais. Son regard sur la société islandaise nous amène à mieux connaître cette partie du monde quelque peu isolée.

Read Full Post »

Older Posts »